Vous êtes ici : Accueil > Meilleur Antivirus > James Blunt devenu spammeur ?

James Blunt devenu spammeur ?

Le chanteur James Blunt s’est mis dans une mauvaise posture à la veille de la sortie de son nouvel album prévue au mois d’octobre prochain. A l’heure où les internautes se méfient de tout ce qui est malware, spyware et consorts, l’auteur-compositeur britannique arrive contre toute attente avec un spam pas très commun du grand public qui n’est autre que sa nouvelle chanson Bonfire Heart. Des millions d’internautes ont été victimes de ce spam dans tout le Royaume-Uni mais également en Australie, en Islande, voire même aux Etats-Unis.

A qui attribuer la faute ? Sans avoir entamé une enquête, la maison de disque qui s’occupe de l’artiste, Warner Music, avoue les faits avec un mea culpa indiquant l’origine accidentel de ce spam. Le quotidien britannique The Guardian relate les propos choisis par la firme pour s’excuser auprès des internautes : « Il s’agit d’une erreur humaine. L’e-mail a été envoyé à des internautes abonnés à l’actualité d’autres chanteurs ».

Difficile à croire pourtant avec l’intitulé du message qui était clair comme de l’eau de roche : « J’aimerais que tu sois le premier à écouter mon nouveau signle ». Force est d’admettre que ce genre de message visait surtout à promouvoir le nouveau single du chanteur. Bien qu’atypique, le style du mail ne parvient pas à mettre les internautes de son côté malgré tant d’efforts, notamment avec « … voici le premier single de mon nouvel album… ! Cette chanson parle d’amour, de la vie, de la peur, de l’espoir … et plus que tout, de toi et de moi… ».

Indéniablement, Warner Music voulait à priori tenter de lancer un buzz via ce procédé en vain et elle s’est vite rattrapée en jouant sur le terrain d’une présumée erreur de manipulation au sein de son organisation. Les victimes n’ont pas tardé à déplorer les faits sur leur compte Twitter. Une mauvaise réputation donc pour celui qui s’est fait un nom avec les tubes planétaires comme « You’re beautiful » ou encore « Goodbye My Lover », dont l’image se voit vite considérer comme celle d’un spammeur, une leçon pour tous les autres artistes qui pensaient s’aventurer dans un même modus operandi marketing.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article James Blunt devenu spammeur ?

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.